Archive pour la catégorie ‘Grandes réflexions’

Parents de gymnastes…

vendredi juillet 18 2014

dessin rencontre psyParents de gymnastes,

Vous voulez le meilleur pour votre enfant, c’est normal.
Vous doutez du bien de la GR pour votre enfant, c’est humain.

Vous êtes l’adulte, vous avez un pouvoir de décision : vous pouvez dire non :

  • L’entraînement est trop dur ? Vous pouvez dire stop*.
  • Le sport-études ne vous convient pas ? Vous pouvez refuser.
  • Le club/l’entraîneur ne convient pas à votre enfant ? Vous pouvez en changer.

Vous pouvez agir, pour le bien de votre enfant, c’est même votre rôle.

Mais ça s’arrête là.

  • Vous ne trouvez pas normal que telle ou telle petite soit classée avant votre fille ?
  • Vous ne trouvez pas normal que telle ou telle petite soit dans la même catégorie que votre fille ?
  • Vous ne trouvez pas normal que telle ou telle petite ait plus d’heures d’entraînements que votre fille ?
  • Vous n’êtes pas d’accord avec la façon dont la fédération récompense ses gymnastes ?

Faites-le savoir. De façon correcte. A un responsable, UNIQUEMENT.

Et si l’argument qui vous est opposé vous semble construit**, même si vous n’êtes toujours pas d’accord, acceptez-le :
Être parent c’est avoir à gérer une petite poignée d’enfants, parfois un seul, et non pas 30 (entraîneur), 100 (club) ou 30 000 (fédération), il est donc normal que vous n’ayez pas la même vision des choses.

Répandre des propos violents/agressifs/méprisants à l’encontre d’enfants qui ne sont pas les vôtres, du club, de la fédération, évidemment sans oser en parler à qui de droit, que ce soit dans la vraie vie ou sur internet, ce n’est pas votre rôle, et ce n’est pas être adulte. Alors, pour le bien de tous, et en premier pour votre enfant, évitez.

————————————

* En évitant tout de même de le faire 3 jours avant la compet, particulièrement si c’est en ensemble…

** Pas évident mais on trouve parfois un argument logique, même si on n’est pas d’accord. Après, il peut y avoir des vrais dysfonctionnements, et il faut parfois insister pour débloquer une situation, mais par expérience personnelle, c’est souvent plus une différence de point de vue, en général par méconnaissance du système. On est parent, on n’est pas entraîneur, ni président d’un club, ni d’une fédération.

Il a Free, il a tout compris… (?)

vendredi juin 13 2014
TL;DR, SAUF SI VOUS AVEZ UN PEU DE TEMPS… OU LE MÊME PROBLÈME QUE MOI.

En 2006 (2007 ?), j’ai créé un site pour mon club. Je n’ai pas cherché l’hébergement très longtemps (bon j’avoue, je n’ai rien cherché du tout, mon cousin a tout fait 😆 ), l’hébergement parfait était tout trouvé : les pages perso de Free !

  • Hébergement gratuit
  • Peu importe qu’on soit client Free ou non (dans mon cas c’était « ou non »)
  • Grande capacité de stockage (avec mes 3 tonnes de galeries photos je n’en ai jamais vu le bout)
  • Une URL simple en nom.free.fr (à l’époque on était plutôt sur du http://hébergeur.com/pagesperso/blabla-qui-sert-à-rien/nom)
  • Zéro pubs ajoutées sur le site, à se demander quel est leur modèle économique (d’ailleurs, quel est leur modèle économique ??)
  • La recommandation expresse de créer un site public et pas, par exemple, des pages privées uniquement, ou un espace de stockage.

Bon, il est où le piège ?

Certes, la connexion FTP est un peu bancale : plutôt lente et renvoie les fichiers dans « non transféré » une fois sur 2, je me suis aperçue que ce n’était pas normal en prenant mon premier hébergement payant quelques années plus tard (« ouaaaaah, ça va viiiiite, et en plus ça marche tout le temps ! »).
Le nombre de requêtes simultanées est très limité aussi, pas très pratique quand on a l’habitude d’ouvrir plein d’onglets pour faire les tâches rébarbatives, impossibles à traiter par lots.
Les problèmes techniques arrivent de temps en temps, en général relativement longs, avec très peu voire aucune information, mais bon, on ne va pas se plaindre, c’est gratuit ! 😐

Et ça m’a très bien convenu pendant des années !

Mais là…

Kaamelot - M6

Kaamelot – M6

« Sire, on en a gros ! ».

Bon, déjà pour revenir sur le Graal (même pas fait exprès) du gratuit, un peu de mise en perspective : gratuit, c’est 0€ (vous ne vous en doutiez pas, hein 😀 ), et « payant », c’est environ 2€ par mois… Pas de quoi fouetter un chat.
Et pour 2€ par mois, on a le droit de râler quand ça va pas, sans se voir opposer un « c’est gratuit, t’as pas à te plaindre ». Et 2€ pour avoir le droit de se plaindre, c’est pas si cher payé finalement.

Bref, revenons au problème, le site du club est inaccessible depuis 10 jours. 10 jours c’est long. Il est normalement mis à jour très régulièrement (tous les 2-3 jours), c’est notre moyen de communication avec les gyms et les parents, on est en pleine période de fin de compet/début de gala, on met plein de nouvelles photos, des infos pour la fin d’année et on ne va pas tarder à se préoccuper des préinscriptions pour la saison prochaine.
Bref, on a BESOIN du site. Il s’agit du site d’information d’une association. On est loin du petit site perso « mes vacances à la Baule ». 🙄

Donc, que se passe-t-il ?
Connexion à la console : Site bloqué, pour « bases de données polluées par du spam ». Ah oui peut-être, mon captcha pour les commentaires des galeries était un peu faible (ça c’est la faute du cousin ^^), et je n’avais plus accès à la modération des coms depuis plusieurs semaines, je pensais à un bug. Ceci explique celà.

Bon, pas de problème, je vais réparer, ou virer carrément la possibilité de commenter, ça me fera moins de boulot en modération.
Je suis la procédure de réactivation, mais celle-ci n’aboutit pas : le problème est « trop grave », dit la page. « Contacter un administrateur. » Bien, mais comment ?

Aucune info.

Go Google.

Et c’est là que ça commence à devenir drôle, car Free fournit tellement peu d’informations sur comment utiliser ses pages perso, et comment régler les problèmes, que ce sont des particuliers qui ont fini par créer des pages d’explications, très complètes, tout en précisant que ce n’est pas officiel.

Donc d’après ces pages, pour contacter un administrateur (on apprendra ensuite que ce n’est pas « un » mais « le », seul et unique… j’aimerais pas être à sa place…) pas de forum, pas de formulaire de contact, pas d’adresse mail, mais une adresse qui n’est pas prise en charge par mon navigateur préféré, puisqu’il s’agit en fait d’un « newsgroup ».

Les newsgroups, seul moyen de contacter l’administrateur, donc. J’en ai déjà entendu parler, mais jamais utilisé. Ça sonne hightech, comme ça.

En fait non.

Un newsgroup, c’est comme un forum, mais sans les avantages d’un forum :

  • Pas d’interface graphique permettant de repérer facilement les fils, les auteurs, les personnes qui répondent.
  • Pas possible également d’avoir accès à un règlement clair (là où sur le forum on a un système de « post-it » avec un règlement clairement affiché, en haut de page) : pour apprendre les règles il faut se tromper, plusieurs fois, et se faire reprendre, plusieurs fois aussi (de façon plus ou moins agréable).
  • Pas possible d’éditer ses messages quand on fait une erreur.
  • Pas possible de retrouver de vieux messages simplement, puisque pour avoir accès aux messages d’un newsgroup il faut les télécharger via un client mail (comme thunderbird), et que par défaut il ne télécharge que les X derniers. La seule solution pour remonter plus loin est de se désabonner et se réabonner, en chargeant plus de conversations. Une évidence !

Après ça, le premier qui me fait encore un reproche comme quoi le forum est compliqué d’utilisation gagne un voyage gratuit sur la lune avec décollage via un énorme coup de pied au c-… Bref. Passons.

Sérieusement, ce système archaïque est le seul moyen d’assistance qu’on a ? C’est quoi au juste ? Un filtre à newbie ?! Un moyen de ne pas être indexé par Google pour éviter que les gens ne le trouvent ?

bloqueBon, je lis et me rends compte que je suis loin d’être la seule à avoir été bloquée, il semble y avoir eu une vague de suspensions de comptes cette semaine. Les gens râlent, notamment, pour avoir été bloqués sans sommation.

Et je suis plutôt d’accord, le seul mail que j’ai dans ma boîte Free, c’est celui, envoyé le lendemain du blocage, m’informant que j’ai été bloquée. Très utile, merci, je m’en doutais pas du tout.

Capture
(On notera que la boîte mail, jamais utilisée et dont personne n’a l’adresse, est blindée de spams. Plutôt cocasse pour un hébergeur qui bloque les pages perso sans autre forme de procès car pas assez protégées contre le spam. Je dis ça, je dis rien… 😛 )

Avec les réponses envoyées (sporadiquement) aux précédents malchanceux, j’apprends que l’administrateur bloque les sites sans préavis parce que qu’à l’époque où il envoyait des mails pour prévenir, 90% n’avaient aucun effet, donc tant pis pour les 10% restants. Il en profite également pour vider les tables qui posent problème, donc tant pis pour les insouciants qui ne faisaient pas de sauvegarde (ce n’est pas mon cas 😉 ), et ceux à qui on refuse l’accès à leur compte ne récupèreront jamais leurs données. Voilà voilà, bisou, bonne soirée.

Je comprends donc qu’il faut être très pointilleux dans son message : Bien donner son identifiant, la cause du blocage, ce qu’on a fait pour y remédier, ce qu’on compte faire quand (avec un peu de chance) on récupérera l’accès, dire qu’on va agir rapidement, qu’on est désolé, réciter 3 « je vous salue Marie » et s’auto-flageller pendant 20 minutes.

Si au bout d’un certain temps on n’a aucune réponse, cela signifie, soit, que tout est correct, soit que personne n’a pris la peine de lire votre message. Dans tous les cas ça ne fera pas revenir votre site, car l’administrateur ne le lira pas, il n’en a simplement pas le temps.

Ça, évidemment, ça n’est expliqué nulle part. Pour le comprendre, il faut s’impatienter, revenir 15 fois pour voir qu’on n’a toujours pas de réponse, et traîner au hasard dans les autres fils en finissant par tomber sur celui dans lequel un habitué s’est fendu d’une explication plus complète :

Il faut en fait répondre dans un fil qui s’appelle « demandes en souffrance » (ça donne le ton, moi-même je commence à ne pas me sentir bien. C’est grave, docteur ?), et le message sera pris en compte uniquement là.

OK, donc, je cherche, je vois beaucoup de « Re : Demandes en souffrance », mais pas l’original. Je n’arrive pas à répondre à un message qui n’apparaît pas dans ma boîte. Comme je vois que d’autres le font, je crée un nouveau sujet avec pour titre « Demandes en souffrance ». Mais ce n’est pas bon, il faut répondre à l’original. Pour avoir accès, enfin, à ce fameux message qui date un peu, il faut en fait se désabonner et se réabonner au groupe, pour charger plus de messages.

L’administrateur répond généralement de façon expresse, mais ceux qui défendent sa position sont plutôt désagréables avec les utilisateurs qui, comme moi, ont fait l’erreur de mal sécuriser leur site, et qui cherchent à comprendre comment on peut se permettre de détruire tant de travail sans prendre la peine de prévenir le webmaster. On a vraiment l’impression d’avoir fait quelque chose de mal, voire d’illégal, alors qu’on a juste fait une (souvent petite) erreur par manque de connaissances techniques. Alors que l’hébergeur était présenté à l’époque comme idéal pour ceux qui voulaient démarrer un site (moi dans « perso » je vois « pas pro »), il semble maintenant nous reprocher de ne pas être des professionnels ultra-compétents sachant sécuriser de façon optimale toutes nos pages. Si nous étions tous pros, nous aurions tous choisi un hébergement payant, non ? 😯

Il est dit également que les demandes ont intérêt à être claires et exhaustives, sinon elles n’obtiendront pas de réponse. En effet, toujours d’après les conversations déjà présentes, rendre l’accès d’un site à son webmaster semble demander des efforts faramineux (alors que le bloquer et vider les tables est d’une simplicité enfantine ? :mrgreen: ).

Bref, après 2 ou 3 échecs (dont je ne m’excuserai jamais assez platement), j’ai fini par placer le bon message au bon endroit (enfin je crois), reste plus qu’à attendre que l’administrateur tombe dessus et ne trouve rien à en redire pour m’accorder le privilège d’avoir à nouveau accès à l’administration de ma page. Si par miracle ça arrive, je me précipiterai pour y placer une page de redirection car je ne les ai pas attendus pour migrer le site vers un hébergement pro faire les corrections sus-mentionnées et remercier chaleureusement l’administrateur pour la confiance qu’il m’a accordée et le temps qu’il a passé sur mon cas.

Voilà, voilà, bisou, bonne soirée.

EDIT 18/06 : Compte débloqué
20/06 : site vidé, remplacé par une simple page de redirection, un simple fichier html sans aucun danger. Quelqu’un va probablement passer voir si j’ai fait les modifications promises, et c’est là qu’on va voir s’ils bloquent les sites pour protéger leurs serveurs ou pour « punir » 😉

Les 10 règles d’or du bon clash dans les règles, sur un forum

vendredi février 7 2014

perso2

1 – Je m’invente une vie. Je suis en pôle, j’ai 12 ans et je finis 1ère à toutes mes compets… Et tant pis si, 6 mois plus tôt, dans ma présentation, je disais que j’étais en DC4 et que je passais le bac. « Nooooon, mais vous n’avez pas compris, c’était ma grande soeur, elle m’a passé son compte ! »
Ou au contraire je crée, sous un compte anonyme, un sujet pour parler de cette superbe gymnaste qui n’est autre que… moi-même… « Comment ça vous ne la connaissez pas ? Mais elle est trop douée, moi je suis fan ! »

2- Je lance ou rejoins un débat animé. En donnant mon point de vue, je mets plein de points d’exclamation, de phrases en CAPS LOCK et d’expressions piquantes… Non je ne suis pas agressif(ve) ! C’est vous qui êtes agressifs, NON MAIS VOUS AVEZ VU COMMENT VOUS ME REPONDEZ ?????!!!!

3 – Quand quelqu’un n’est pas de mon avis, inutile de tenir compte de ses arguments, de toutes façons cet imbécile n’a rien compris.

4 – Si la personne qui me contredit ou me demande de me calmer se trouve être un modérateur, je hurle mon droit à la liberté d’expression (quand bien même aucun de mes messages n’a jamais été censuré). Comment ce modérateur ose-t-il m’imposer son avis ? Il devrait se taire !

5 – Si je me sens un peu trop seul dans le débat, je me crée un autre compte pour me dire que j’ai parfaitement raison (et que ça fait du bien de trouver quelqu’un d’autre qui pense comme moi).

6 – Si je me fais chopper, je dis que c’est faux, ou alors que l’adresse IP ne prouve rien. Après tout rien n’interdit d’inscrire même son chien sur le forum, c’est un être pensant qui a le droit à la parole, et il a la même adresse IP que moi, non ?

7 – A ce stade, je ne suis vraiment pas content(e), et je le fais savoir, en dénigrant les autres protagonistes si j’ai plus de 40 ans (« J’ai mis au monde 3 enfants dont des quintuplés, 96 heures de travail chacun et sans péridurale, alors vous me devez respect, bande de pucelles. »), en les insultant carrément si j’en ai moins de 15 (« Espèce de c*****. J’peux dire cke j’veux, je suis derrière un ordinateur, vous ne savez pas qui je suis hin hin hin… »), ou en les attaquant personnellement, si je suis entre les 2 (« Tiens, v’la la Gestapo du forum qui rapplique ». Point Godwin level 100).

8 – Je décide de partir de ce forum où on n’a pas le droit de donner son avis. Je me drape dans ma dignité et, à grand coups de citations d’articles de loi trouvés sur google (« La loi c’est moi, et l’ordre ! »… Ah non, ça c’est Judge Dredd…), j’exige que les modérateurs suppriment mon compte dans les 3 minutes qui suivent, alors que le lien de désinscription est juste sous mon nez (et la porte, grande ouverte).

9 – Sous peine de plainte auprès de la CNIL/pour diffamation/non respect du droit à l’image (rayez l’excuse foireuse inutile), j’exige également que les modérateurs suppriment les messages où je perds la face, alors que ceux-ci ne contiennent rien de litigieux et/ou que les photos qui y apparaissent étaient déjà publiques.

10 – Même désinscrit ou banni, je reviens tous les jours pour voir si on parle de moi ou du joyeux b***el que j’ai mis… Si oui, attention… Je porte plainte !! J’ai été bien gentil(le) de ne pas le faire jusqu’à présent (et ce n’est en aucun cas un manque d’arguments) !
J’ai raison, vous avez tort. Je ne suis pas de mauvaise foi, mais je suis un(e) citoyen(ne) Français(e), et je tiens à ce que l’on respecte mes droits, c’est tout.

Disclaimer : Recueil librement inspiré d’une bonne quinzaine d’affaires différentes vécues sur le forum, ces dernières années…
Si vous vous reconnaissez, sachez que vous n’êtes pas tout seul, et donc que tous les points ne se rapportent pas à votre seule personne. La loi Française autorisant la satire, et celle-ci ne comportant aucune donnée permettant l’identification d’un quelconque protagoniste, je vous saurai gré de ne PAS me contacter, sauf si c’est pour me féliciter sur la qualité de ma prose. 😉

Les autres, j’espère que vous aurez pris autant de plaisir à lire ce (modeste) petit texte que moi à l’écrire. =)

 

 

2992552-judge-dredd-stallone_2

L’inspiration est une machine folle qui une fois lancée ne s’arrête jamais

vendredi décembre 30 2011

(enfin c’est ce que j’aime à penser)

LE PROCHAIN QUI DIT « TRUC DE FILLE » JE LE COLLE DANS UN VOL DIRECT POUR PYONGYANG, IL Y APPRENDRA QUE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION EST UNE CHOSE DONT IL NE FAUT PAS ABUSER…

C’est assez amusant de voir qu’un truc qu’on a créé peut inspirer d’autres personnes, pour des choses qui n’ont rien à voir… 😀

C’est le cas avec ce justaucorps de Delphine Ledoux, que j’avais dessiné et ensuite peint, qui se retrouve adapté en… nail art ! Du très beau travail en plus !

nail art delphine ledoux

Voir le site ici